Marketing de contenu vs événements

Le marketing de contenu évolue rapidement. C'est un moyen de promouvoir vos événements et les événements font partie du marketing de contenu. Koen Denolf explique l'importance du contenu.

24-05-2021|Kevin Van der Straeten|montrer l'original
Commenter cet épisode tv

Avez-vous un compte sur eventplanner.fr? Connectez-vous ici
Vous n'avez pas encore de compte ? Rédigez votre commentaire ici:

Également disponible en podcast:

Également en podcast:

Listen on Google PodcastsListen on Apple PodcastsListen on Shopify

Transcription

Salut Koen, bienvenue dans le studio.


Salut Kevin.


Vous êtes l'un des auteurs du livre: c'est du marketing de contenu.

Ce n'est en fait pas votre premier livre.


C'est le deuxième livre sur le marketing de contenu, c'est un fait. Le premier remonte à quatre ans. En 2016.

Eh bien, il a été écrit en 2016. Nous, les auteurs ...

Alors, nous quatre. Nous avons ressenti le besoin de faire un nouveau livre.


Et pourquoi est-ce que?


Parce que beaucoup de choses ont changé.

Je réclame ce nouveau livre depuis environ deux ans maintenant. Parce que tout va si vite. Et je me souviens d'une conversation que nous avons eue avec l'éditeur. L'éditeur Lannoo. Et donc, je les ai vraiment exhortés à aller de l'avant avec ce nouveau livre. Et je me souviens du gars qui disait: bon, d'accord, fais-moi juste une feuille. Une feuille A4. De toutes les mises à jour que vous souhaitez apporter au livre. Je dis quoi? Tu ne comprends pas.


C'est un nouveau.


C'est juste un nouveau livre que nous devons écrire. Il n'est donc pas question de faire des mises à jour.

Ce que vous voyez maintenant, en 2021, c'est que le secteur a vraiment grandi. Il y a quatre ans, c'était la nouvelle chose brillante. Et vous avez vu que les entreprises essayaient des trucs avec le marketing de contenu. Certains d'entre eux étaient déjà à une échelle très professionnelle. Mais la plupart d'entre eux, comme 90 à 95%, ne faisaient que commencer ou essayaient juste des choses. Je me souviens, en 2016, qu'en ce moment ...

Parce que vous écrivez un livre. Vous êtes dans ce sujet. Et vous en êtes submergé. Que je pensais que ça irait beaucoup plus vite et que le marché était déjà beaucoup plus avancé.

Eh bien, ce n'était pas le cas. Il m'a donc fallu un certain temps pour comprendre que c'est ...

Les gens doivent vraiment y entrer. Et ce n'est pas seulement entrer dans le vif du sujet, comme une technique. Mais entrer dans la mentalité du marketing de contenu.


Qu'est-ce que c'est pour toi? L'état d'esprit ou peut-être la définition du marketing de contenu.


Je vais parler de l'état d'esprit, car je ne crois pas vraiment aux définitions. Parce que vous pouvez redéfinir le marketing de contenu de différents points de vue.

Mais la mentalité est que vous regardez la communication. Vous regardez ce que vous voulez communiquer en tant qu'entreprise, en tant que marque, en tant qu'organisation. Du point de vue de votre public. Et n'oubliez pas que nous parlons de public. Nous ne parlons pas de groupes cibles. Et vous essayez d'émerger dans ce qu'ils pensent. Ce qu'ils ressentent. Ce qu'ils veulent. Ce qui leur manque. Et vous essayez de surmonter ces questions, ces lacunes. Par contenu. Et, bien sûr, dans le processus, vous créez un contexte. Où votre produit fait partie de cette histoire. Ces histoires que vous apportez. C'est plus qu'une simple technique de création de contenu. Il s'agit vraiment de choisir l'esprit de votre public. Et en essayant d'anticiper ce qu'ils vont chercher ou ce qu'ils veulent.

 

En avez-vous un exemple? Pour le rendre un peu plus concret.

Qu'est-ce que tu veux dire par là?


Eh bien, par exemple, l'un des cas que nous avons fait l'année dernière. Nous avons commencé en 2020. C'était une marque appelée KidsLife. Et KidsLife, ce qu'ils font, c'est qu'ils distribuent de l'argent aux parents pour leurs enfants.


D'accord, oui.


Une sorte de bien-être pour les enfants. Et donc, il y a cinq organisations en Belgique qui font ce genre de service. Et ils offrent tous le même argent. Ils offrent tous le même service. Alors, comment pouvez-vous faire la différence? Eh bien, au début, ils ont essayé avec des campagnes. Et, eh bien, ils n'ont pas réussi à faire de différence. Donc ce que nous avons fait, c'est: nous avons commencé à nous pencher sur leur public. Ce qui leur manquait dans toutes les communications de toutes les autres marques.


Et ce qui leur manquait, c'est qu'élever un enfant est une affaire coûteuse. C'est une énorme ingérence dans la planification de votre budget, en tant que parent. Et donc, nous avons essayé de surmonter toutes ces préoccupations des parents concernant l'éducation d'un enfant et le coût de l'éducation d'un enfant. Nous avons donc apporté du contenu. Nous nous sommes concentrés sur ce type de contenu. Comme: nous allons vous aider, en tant que KidsLife. Nous vous aiderons en tant qu'organisation. Pour le rendre abordable. Nous examinerons les hacks, nous chercherons des solutions. Pour que votre enfant soit élevé dans une situation heureuse. Sans que cela vous coûte une jambe et un bras. C'est donc ce que nous avons fait et nous y sommes parvenus. Nous avons construit une audience avec ce contenu. Et donc, chaque mois, nous avons un nombre croissant de personnes qui consultent le site Web. Parce qu'ils recherchent ce genre d'informations. Ils recherchent ce type de contenu. Et dans le processus, nous leur disons: hé, vous devriez peut-être vous joindre à nous. KidsLife. Et c'est ainsi qu'ils attirent leurs nouveaux clients.


Notre public est composé de personnes qui travaillent dans ou avec l'industrie de l'événementiel.

Comment voyez-vous le lien entre les événements et le marketing de contenu? Cela en fait-il partie? Ou alors...


Oui, c'est une question intéressante.

Ce que nous voyons, c'est que non seulement le marketing événementiel, mais aussi n'importe quel sujet dans le domaine du marketing, tout se concentre. Et c'est intéressant car tous les silos que nous avions dans les entreprises ...

Ils existent toujours dans la plupart des grandes entreprises. Vous aviez donc des personnes impliquées dans le sponsoring, les événements, les médias sociaux, les campagnes publicitaires, et cetera. Ils travaillaient tous séparément. Et donc ils ont gaspillé beaucoup d'argent. Beaucoup d'argent. Beaucoup de vision aussi. En élargissant la marque.

Donc, beaucoup de marques voient maintenant que ce n'est pas la bonne façon de s'y attaquer. Donc, la bonne façon de s'y attaquer est de partir de l'histoire de votre marque. L'histoire de votre marque. Et puis voyez comment vous pouvez le traduire. Dans une campagne publicitaire. Mais aussi dans les événements. Par exemple: si vous regardez ...

Eh bien, je regarde beaucoup les cas à l'étranger. Et l'une des entreprises qui me surprend vraiment, tout le temps, avec tout le travail qu'elles font, c'est le New York Times. Je veux dire: le New York Times, c'est une maison d'édition. Eh bien, c'est l'une des marques à la croissance la plus rapide du marketing de contenu. Et ce qu'ils font, c'est: ils partent d'histoires de marque. Et puis ils regardent de quelles manières intéressantes et passionnantes ils peuvent raconter ces histoires. Et d'abord, ils n'avaient que le champ du journal pour raconter ces histoires. Mais maintenant, déjà, ils utilisent tous les moyens pour raconter ces histoires. Ils font de la réalité virtuelle. Ils font des événements. Ils font beaucoup d'événements. Pour apporter ces histoires à leur public. Au public de ces marques. Et donc, comment je vois le marketing événementiel évoluer dans le futur, c'est que les entreprises événementielles devraient intégrer verticalement tout ce qui est du marketing de contenu. Et regardez-le, pas seulement comme faire un événement sophistiqué, mais commencez vraiment par le cœur. Et le noyau est: quelle est l'essence de cette marque? Qu'est-ce que cette marque veut dire à son public?

 

Et c'est alors une question de savoir où vous écririez autrement un article, feriez une vidéo, mais ensuite c'est faire passer cette histoire à travers les événements et les laisser vivre?


Oui et ne le regardez pas du point de vue événementiel.

Je me souviens d'un cas. Un cas d'événement. À Las Vegas. Il y avait un hôtel qui était en train d'être démoli.

Je veux dire: tout le temps, ces hôtels sont démolis. Et des hôtels plus grands et plus chics sont en cours de construction. C'est Las Vegas.

Et donc, cette société qui possédait l'hôtel, ils ont contacté trois sociétés. Et ils ont dit: eh bien, combien factureriez-vous pour démolir ce bâtiment?

Et bien, deux des entreprises, ils ont fait une offre et ils ont dit: eh bien, c'est la quantité de dynamite que nous utiliserons. Et c'est le coût de la sécurité, etc. Tout ce que vous attendez pour démolir un bâtiment.

Il y avait une entreprise, ils ont dit: eh bien, vous savez quoi? Nous allons en faire un événement. Nous allons en faire un énorme spectacle. Nous allons faire des feux d'artifice. Nous allons mettre beaucoup de caméras partout. Et ça va être un événement. Et cela coûte trois fois plus cher que ce que les autres entreprises ont offert. Mais ils ont choisi cette entreprise et cet événement a été le début de ce qui allait suivre. Dans les années à venir. Donc le nouveau casino qui allait être construit au même endroit.

Et pour moi, c'est ainsi que les entreprises et aussi les sociétés événementielles, chaque entreprise, devraient regarder ce qu'elles font. Comment pouvons-nous en faire une histoire intéressante? Si vous organisez un événement, ne pensez pas seulement à la restauration. Et le nombre de personnes ou de groupes que vous montrez. Pensez aux histoires intéressantes que vous pouvez créer. Et ne le regardez pas seulement du point de vue de l'événement, mais aussi parlez-en aux gens à partir du contenu. Parlez aux gens de la publicité et cetera. Et rassemblez-les tous. Regardez un événement comme un spectacle. Comme un train que vous créez. Et le premier, donc la locomotive en face, est un moyen de faire émerger la foule. Pour leur donner envie d'aller à cet événement.

Et peut-être que beaucoup de gens, peut-être, je ne sais pas, 50% ou 80% ne pourront pas assister à cet événement. Mais, je veux dire, ils sont également intéressants à qui parler. Si vous pouvez créer un pré-spectacle pour votre événement, vous serez également impliqué dans ces 80%, qui n'iront pas à l'événement lui-même. Lors de l'événement, vous pouvez faire beaucoup de choses intéressantes. Je veux dire...

Je suis toujours tellement surpris que la seule chose que la plupart des marques qui organisent des événements puissent proposer est une vidéo après le spectacle. Où vous avez des gens à une réception. Avec un verre de champagne et des hors-d'œuvre. Ce n'est pas intéressant. Personne ne veut voir ça. Je veux dire: seulement si vous étiez là et que vous voulez voir comment vous avez regardé l'événement. Ce n'est pas intéressant. Essayez de faire quelque chose d'intéressant. Interviewez les personnes présentes à l'événement. Faites quelque chose avec les personnes qui ont pris la parole lors de l'événement. Vous pouvez créer toutes sortes d'extraits de code. Des sortes de petits contenus. Que vous pouvez utiliser par la suite. Après l'événement.

Avec un événement, vous pouvez impliquer les gens pendant deux à trois mois avec ce sujet.


Le fait est que les événements et le marketing de contenu semblent très imbriqués. Parce que d'une part, c'est un moyen de faire du marketing de contenu. Mais d'un autre côté, vous pouvez utiliser le marketing de contenu pour amener les gens à votre événement. C'est donc très intéressant.


Koen, il y a plus de, je pense, deux cents exemples dans ce livre. A voir. De plus, vous et vos collègues avez remporté le prix du livre marketing de l'année. Félicitations pour cela.


Merci.


Les gens qui veulent acheter le livre, est-il également disponible en anglais? Ou juste en néerlandais pour le moment?


Pour le moment, il est uniquement disponible en néerlandais. Mais nous pensons, eh bien, nous examinons le français et aussi ...

Eh bien, d'abord en français, puis peut-être aussi un livre en anglais.


D'accord, nos téléspectateurs néerlandais peuvent commander immédiatement et les français et les anglais doivent attendre un peu.


Vous pouvez commander le livre chez Lannoo. Chez l'éditeur.

Vous pouvez également le commander sur notre site Internet. C'est thefatlady.be. Avec une réduction de 20%.


Oh, c'est toujours intéressant.

Merci Koen d'avoir partagé avec nous vos idées sur le marketing de contenu.


D'accord, c'était un plaisir, Kevin. Et j'espère vous revoir dans moins de quatre ans.


En effet.

Et vous chez vous, merci d'avoir regardé notre émission. J'espère vous voir la semaine prochaine.

Publicités